Visite du contre-amiral Bertrand, « ALPACI »

Visite du contre-amiral Bertrand, « ALPACI »

Le contre-amiral (CA) Denis Bertrand, commandant de la zone maritime de l’océan Pacifique et les forces maritimes de l’océan Pacifique (ALPACI), a effectué le 14 mars une mission au Brunei Darussalam.

A l’occasion de cette visite de haut niveau, le CA Bertrand, accompagné de l’ambassadeur de France au Brunei Darussalam, Christian Ramage, et de l’attaché de défense, le capitaine de vaisseau (CV) Philippe Bauzon, ont été reçus en audience par le sultan du Brunei, Hassanal Bolkiah. L’entretien a permis de mettre l’accent sur la qualité des relations bilatérales dans le domaine de la défense, comme l’ont montré début mars l’organisation de la 12ème édition du comité bilatéral d’armement et l’escale de la frégate Vendémiaire.

L’amiral ALPACI a également eu des entretiens avec le ministre en second de la défense, Pehin Halbi, avec le chef d’état-major des forces armées du Brunei, le général Aminan et avec le chef d’état-major de la Royal Brunei Navy, l’amiral Norazmi.

JPEG - 219 ko
Entretien avec le chef d’état-major des Forces armées du Brunei (RBAF)

Lors de sa visite, le CA Denis Bertrand a également visité le Centre d’instruction naval (Naval Training Center/NTC) où œuvrent des instructeurs français de Défense Conseil International (DCI) et il a donné une conférence à l’École de guerre (Staff College) des Forces armées du Brunei.

JPEG - 202.5 ko
Entretien du contre-amiral Bertrand avec le chef d’état-major de la Royal Brunei Navy, l’amiral Norazmi
Photo RBN

Au cours de ses entretiens ou de ses visites, l’amiral Bertrand a rappelé que la France faisait partie de la région Asie-Pacifique, avec sa présence en Polynésie française et en Nouvelle-Calédonie et que la population française de cette région du monde (500 000 habitants) correspondait à celle du Brunei, pour une zone maritime (zone économique exclusive/ZEE) d’environ 5 millions km2, qui représente près de la moitié de la ZEE totale de la France (11 millions km2). Lors de sa conférence au Staff College, ALPACI a rappelé que la France, membre permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies est la seule nation européenne à maintenir des forces militaires permanentes dans le Pacifique, avec 1800 personnels en Nouvelle-Calédonie et 1000 en Polynésie française, appuyées par 7 navires et patrouilleurs, 9 avions de surveillance maritime et 8 hélicoptères.

Dernière mise à jour le : 11 avril 2018
Retour en haut