Discours prononcé par Mme Loan FORGERON le 14 Juillet 2015

Excellencies, Mr the General Director of Total, Distinguished guests Dear fellow compatriots 14/07/2015

I’m very happy to host you today for the first time on the occasion of our National Day at the Residence of France. It’s represents a great opportunity to me to pay tribute to the benefactors who are attending this event and who are involved, year after year, in the building of strong and longstanding relationships between Brunei Darussalam and France, Brunei Darussalam and European Union. Given the Ramadhan time, we regret not to be able to share our celebration with our Bruneian partners and friends.
Please allow me to begin to speak in English and to continue in French.

Firstly I would like to convey my sincere gratitude to our two sponsors, Total and BNP/ Baiduri Bank, which’s offering us this beautiful evening. Moreover, the two CEO, MM Yves Grosjean and Pierre Imhof, who can’t unhappily attend today, are the unfailing players of this exciting and relentlessly task among French community. They have been committing together for several years with dynamic members of our French Bruneian Business Association to whom I would express my sincere thanks.

It’s also the first time that I have the great pleasure and honor to welcome Their Excellencies, Roland Grafe, the German Ambassador, and David Campbell, the British High-Commissioner, and some of their compatriots I thank you for joining us. In spite of the crisis on political and financial levels European Union is currently suffering, here in Brunei Darussalam, the three Embassies are working very closely in friendly relationship. I’m convinced we shall continue forward in these excellent conditions.

Thanks a lot to them for being actors of our common challenge.

A vous mes chers compatriotes,

Un an bientôt depuis ma prise de fonction en septembre dernier dans des conditions difficiles que vous savez, avec la transformation de cette ambassade en poste à présence diplomatique, notre relocalisation dans les murs de l’ambassade d’Allemagne, qui s’est très bien passée, et dont tous les jours nous nous félicitons de cette excellente initiative. Nous avons pu avec une équipe moins importante surmonter au fur et à mesure tous les obstacles inhérents à cette transition délicate.
Sur le plan politique, des signes d’encouragement des autorités nous ont aidés à progresser dans la reconnaissance de la légitimité de la mission de l’Alliance française ainsi que dans les projets en cours, notamment dans les domaines de l’énergie et de la défense, en dépit du contexte difficile que connaît actuellement le Brunei, lié à la baisse des prix des hydrocarbures.
Le message de félicitations de sa Majesté aujourd’hui témoigne de la solidité de nos liens, de l’amitié de nos peuples, tant dans la durée que dans la qualité de nos relations, et nous souhaitons lui exprimer notre gratitude.
Ma mission ici est axée sur deux priorités :
Développer notre diplomatie économique dans les domaines civil et militaire, d’où les nombreuses visites des attachés basés à Singapour, attachés de défense, de police, conseiller financier, deux missions UbiFrance qui ont permis la mise en place du forum des hydrocarbures en mai dernier, qui travaillent sans relâche avec les autorités, sans oublier celles des entreprises françaises, dont l’implantation demeure insuffisante et auprès desquelles je devrais développer davantage l’attractivité du Brunei lors d’une mission prochaine à Singapour.
Pour couronner le tout, et ce avant que nous séparions pour l’été, le groupe TOTAL va lancer sa troisième plateforme après-demain et je lui adresse déjà mes plus vives félicitations : projet issu d’un partenariat avec les autorités ainsi qu’avec le Vietnam, qui permet de relancer l’espoir d’un renouveau dans la production de gaz au Brunei.

Développer notre mission d’influence à travers l’enseignement du français et la diffusion de notre culture : l’Alliance française est un instrument unique dont nous sommes les seuls à disposer dans ce pays depuis bientôt 30 ans, que d’aucuns nous envieraient et bien sûr qui mérite tout notre engagement et notre soutien. Le comité de l’AFB ainsi que son Président Pengiran Dato idriss, son directeur, présent parmi nous, Yvan Boucher, ont effectué un travail remarquable notamment depuis janvier pour restructurer en profondeur cet outil et lui donner une nouvelle impulsion grâce au déménagement dans de nouveaux locaux, aux réformes des offres pédagogiques et de son fonctionnement. Le festival du film français cet automne vous donnera l’occasion de mesurer le chemin parcouru. Je voudrais aussi remercier les fidèles sponsors de l’alliance française que sont Total et la Baiduri Bank, entre autres.

Pour la communauté française, nous avons pu obtenir lors de l’année écoulée deux tournées consulaires du Consul basé à Singapour afin de faciliter la délivrance des pièces d’identité et préserver un dialogue continu entre nos compatriotes et le service consulaire. Nous essaierons d’en faire autant l’année prochaine. Bien entendu l’ambassade de France se tient toujours à votre disposition et à votre écoute en vue d’améliorer les conditions de vie de notre communauté ici au Brunei.

Enfin un enjeu important attend la France en cette fin d’année, la conférence de la COP 21 à Paris sur le changement climatique, pour laquelle les trois européens, que nous sommes ici, ont déjà mobilisé avec succès notre énergie pour la tenue de la Journée du Climat le 15 juin dernier, que nous devons poursuivre. C’est un pari noble et difficile impliquant tous les partenaires publics et privés tant l’enjeu est important, s’agissant de l’avenir de notre planète. Je vous propose de diffuser tout de suite après le film « la glace et le ciel » de Luc Jacquart, en avant-première.

Avant de conclure, je voudrais remercier tout particulièrement Sophie Cuchet, mon assistante, compétente et dévouée, sans oublier toute l’équipe ainsi que les attachés spécialisés, qui ont permis à cette ambassade de réussir le pari de préserver un niveau d’exigence élevé dans l’exercice de notre mission diplomatique avec une équipe plus réduite.

En ce jour de fête nationale, les valeurs proclamées par l’Assemblée Constituante de 1789 sous la Révolution Française, liberté, égalité, fraternité, sont plus que jamais d’actualité dans un monde en proie à la violence et à l’injustice. C’est à chacun de nous, Français, ici ou ailleurs, ensemble et individuellement, de les défendre au quotidien, de les partager avec tous les peuples, afin que ces idéaux ne demeurent des utopies.
Je conclurai par une citation par un grand philosophe des Lumières, Jean-Jacques Rousseau, dans les « Rêveries du promeneur solitaire », « c’est la force et la liberté qui font les excellents hommes. La faiblesse et l’esclavage n’ont fait jamais que des méchants ».

Je vous remercie de votre attention.

Vive la République, Vive la France.

JPEG

Dernière modification : 22/07/2015

Haut de page