Brunei : un pays coupé en deux

Brunei dont le nom complet est Negara Brunei Darussalam (The Abode of Peace, le Royaume de la Paix) est situé sur la côte Nord-Ouest de l’île de Bornéo entre 114°04’de longitude est et 11°23’ de latitude nord. Sa superficie totale est de 5765 Km2. Son littoral maritime est d’environ 161 Km. Il est bordé au nord par la Mer de Chine du sud et par l’état malaisien de Sarawak qui divise aussi Brunei en deux parties. La partiee orientale est composé du district de Temburong alors que la partie occidentale abrite le district de Brunei-Muara, celui de Tutong et de Belait.

-  Les Districts

Brunei Darussalam se compose de quatre districts administratifs, nommés Brunei-Muara, Tutong, Belait et Temburong qui ont a leur à leur tête un administrateur nommé par le gouvernement. Il y a également trois autorités municipales : Bandar Seri Begawan et les villes de Kuala Belait et Tutong.

- Bandar Seri Begawan
Capitale depuis des siècles, recherche aujourd’hui son identité en mariant traditions et architecture moderne

Brunei eut toujours sa capitale sur la rivière Brunei, sur une rive ou sur l’autre, mais toujours au même endroit : à Kota Batu au XIVème siècle, non loin de l’actuel Musée de Brunei, puis sur le site de Kampong Ayer de l’autre côté de la rivière au XVIIème siècle. Aujourd’hui, elle est sur les deux rives, image même du mariage de la tradition et du monde moderne : "kampongs" d’un côté, buildings modernes de l’autre. cernés de collines recouvertes d’une forêt luxuriante à travers laquelle la rivère ondule depuis toujours. En 1970, le Sultan Hassanal Bolkiah fit de celle qui s’appelait tout simplement Bandar Brunei, Bandar Seri Begawan. Bandar en malais signifie ville. Seri Begawan est le titre honorifique que la nation donna au père du Sultan, Haji Omar Ali Saiffudien III en hommage à l’extraordinaire mutation du pays sous son règne.

Aujourd’hui, Bandar Seri Begawan occupe 15,8 km2 et abrite quelques 60000 habitants. Elle ne cesse de s’étendre et de se satelliser en englobant des quartiers comme Gadong, Berakas... Elle se dessine de nouveaux quartiers, les relie par des autoroutes, regroupe ses ministères. Un nouveau profil se paysage, celui de la capitale d’un pays qui a su en trente ans s’imposer au monde par son évolution économique. C’est là un vaste programme que le gouvernement veut gérer avec prudence.

- Les "Kampongs"

Juste à quelques mètres des magasins des temps modernes commence le monde des "kampongs" que l’on atteint en empruntant les passerelles et les ponts qui enjambent les bras de rivières. Selon l’heure, les passerelles sont le terrain des écoliers, cartables au dos, tous vêtus de blancs, "songkok" sur la tête ou de filles coiffées d’un voile. Vient ensuite le tour des hommes qui rentrent du bureau vêtus à l’européenne, puis ressortent de leur maison pour la pière du soir, vêtus de leur costume traditionnel ou d’un sarong. Des bateaux multicolores qui fendent l’eau à vive allure d’un côté et de l’autre de la rivière pour relier sans fin tous les quartiers de Kampong Ayer à Bandar forment un ballet nautique qui ne manque pas d’intérêt.

Dernière modification : 12/01/2007

Haut de page